Voilà la décision rendue ce matin par le Conseil Constitutionnel. Il avait été saisi d'une question prioritaire de constitutionnalité par des défenseurs des animaux qui demandaient son interdiction. Mais pour le conseil constitutionnel, il y a des traditions locales qui ne doivent pas empêcher les corridas au nom du bien être animal. Les réactions sont très vives. Les anti-corridas dénoncent une dictature tauromachique. Leurs opposants se félicitent de la décision rendue ce matin et ils les accusent de pratiquer le négationnisme culturel

Julie Piétri.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.