Les candidats à la Présidentielle ont jusqu'à vendredi pour déposer leurs parrainages au Conseil Constitutionnel. Certains élus locaux estiment être trop sollicités et refusent de donner leur signature, comme le Maire d'Assé-le-Boisne, Jean-Louis Breton.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.