Alain Juppé, Ministre des Affaires Etrangères juge la loi sur la pénalisation des génocides "peu opportune" alors qu'il faisait de gros efforts pour rapprocher les points de vue d'Ankara et Paris.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.