Pour le ministre de l'intérieur, cette baisse "continue" de la délinquance est due à l'effet de la politique de Nicolas Sarkozy. Un constat qui n'est pas partagé par tous.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.