Aujourd'hui, les combattants islamistes au Mali ont détruit le tombeau d'un saint soufi dans le nord du pays. L'Unesco parle de "destructions gratuites". Pour Antoine Glaser, spécialiste de l'Afrique, ces destructions visent à unifier les croyances.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.