Les tractations pour former le gouvernement d'union nationale bloquent. Incontournable dans ces discussions, l'opposition de droite, dirigée par Antonis Samaras, fait la sourde oreille et en profite pour faire monter les enchères.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.