La mère et les soeurs du djihadiste tué samedi matin à Strasbourg disent ne pas croire au récit des policiers. Elles veulent avoir accés au dossier, et ont donc porté plainte pour pouvoir le faire. C'est ce qu'explique leur avocat, maitre Louis Balling.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.