Donc je vais lire Pierre Miquel. J'achève "Le ressentiment dans l'histoire" de Marc Ferro (Odile Jacob). Comprendre la haine des Anglais pour les Français (et la réciproque) ou encore celle des Allemands pour les Français (et réciproquement). D'après Marc Ferro, tout viendrait du nationalisme et de la constitution des nations. Du temps des Princes, les sujets se fichaient pas mal d'appartenir à tel ou tel seigneur. Avec la Nation, les sujets ont eu conscience de posséder une terre, et sont devenus haineux des voisins... Pas bête. Ferro a des mots très durs pour l'Abbé Grégoire, éradicateur fanatique des "pâtois". Nota bene: Un jour, Sanguinetti (paix à ses cendres), dans une réunion publique à Toulouse à crié: "Vous, les gens du Sud, vous ne nous avez jamais pardonné la Croisade des Albigeois". Et c'est vrai. 1213: bataille de Muret. 800 ans plus tard ou presque, la détestation du "sudiste" pour le "nordiste" est toujours aussi forte.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.