LOS ANGELES (Reuters) - Les autorités pénitentiaires américaines ont refusé mercredi d'attribuer une libération conditionnelle à Charles Manson, l'un des détenus les plus célèbres des Etats-Unis, responsable de sept meurtres à la fin des années 1960.

Manson, âgé de 77 ans, n'était pas présent à l'audience jugeant les libertés conditionnelles à la prison de Corcoran, en Californie, où il purge une peine de prison à vie. Parmi les victimes de la folie meurtrière du groupe dont il était le gourou figure l'actrice Sharon Tate, épouse du cinéaste Roman Polanski, qui était enceinte de huit mois.

Il s'agissait de sa 12e demande de liberté conditionnelle -la précédente remontait à 2007- et la prochaine ne pourrait avoir lieu que dans 15 ans. A cette date, Charles Manson aura 92 ans.

Steve Gorman; Benjamin Massot pour le service français, édité par Tangi Salaün

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.