Jamais Michèle Morgan n'a joué le théâtre de Obaldia. Accaparée par le cinéma, elle n'a pas eu l'occasion d'interpréter celui qu'à l'Académie française, on considère comme le plus malicieux des hommes en vert.

Il s'avère que René de Obaldia, dont un festival parisien salue la carrière (théâtre, impromptus, poèmes, chansons, lectures au Ranelagh et au Théâtre 14), est le cousin par alliance de Michèle Morgan. Hier soir, la comédienne (92 ans en février prochain) était donc en famille, accompagnée de sa soeur cadette, la comédienne Hélène Roussel.

En l'accueillant au théâtre pour la première représentation de "Du vent dans les branches de Sassafras", mis en scène par Thomas Ledouarec, l'auteur dramatique et poète s'est souvenu des débuts de Simone Roussel (elle n'avait pas encore choisi de pseudonyme) :

"C'était au casino de Dieppe. Tu avais 13 ans et tu participais au "ballet des libellules". Moi, j'avais un an de plus que toi, des boutons sur le visage, je portais des culottes courtes et naturellement, tu ne regardais que mon frère José, qui était si beau..."

"José? Ah oui! Il était beau, José!", a répliqué l'actrice de "Quai des brumes", avant de trinquer (à l'eau) avec son cousin.

Samedi, dans l'Atelier, sur France Inter, retrouvez le dramaturge René de Obaldia, dès 19h 20.

Simone Roussel (Michèle Morgan)
Simone Roussel (Michèle Morgan) © Radio France / vincent josse
les soeurs Roussel, comédiennes.
les soeurs Roussel, comédiennes. © Radio France / vincent josse
M Morgan
M Morgan © Radio France / vincent josse
Simone Roussel (Michèle Morgan)
Simone Roussel (Michèle Morgan) © Radio France / vincent josse
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.