une mission pour plancher sur le travail du dimanche
une mission pour plancher sur le travail du dimanche © reuters

C'est voté. Les députés ont donné leur feu vert ce samedi pour permettre aux commerces d'ouvrir le dimanche douze fois par an, et non plus cinq comme c'était le cas auparavant.

Une mesure clé de la loi Macron, actuellement en discussion à l'Assemblée nationale et qui faisait grincer des dents.

Le texte crée des "zones touristiques", "zones commerciales" et "zones touristiques internationales" (ZTI) à délimiter par décret, où les commerces pourront être ouverts le dimanche. C'est le préfet, et non le maire qui prendra la décision.

Manuel Ruffez a assisté au vote :

Un "recul démocratique" selon Anne Hidalgo

Les "frondeurs", soutenus par des élus municipaux PS de Paris, ont défendu en vain des amendements visant à rendre aux élus locaux l'initiative de demander la délimitation d'une zone.

La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, a qualifié samedi, dans un communiqué, de "recul démocratique" le fait que sa demande d'un avis conforme du maire pour la création de ZTI n'ait pas été retenue.

Les maires, y compris celui de Paris, n'auront plus leur mot à dire sur l'ouverture ou non des commerces le dimanche dans ces secteurs. Rémi Féraud est maire socialiste du Xe arrondissement. pour lui, cette mesure est un désaveu

Il y a un manque de respect vis à vis de la ville de Paris [...]. C'est du jacobinisme.

Propos reccueillis par Aurélien Colly

Les heures de nuits

La loi Macron, ce n'est pas que le travail dominical, c'est aussi une possibilité étendue pour les heures de nuit.

Les députés ont voté la création de "zones touristiques internationales", dans des quartiers de Paris, Deauville, Nice ou Cannes. Les commerces pourront y être ouvert tous les dimanches toute l'année et jusqu'à minuit, avec compensation salariale.

Pour Céline Carlen, responsable CGT aux Galeries Lafayette Haussman, ce sont les salariés qui paient la note :

Les valorisations proposées par la loi sont inférieures à celles qui existent actuellement.

propos reccueillis au micro d'Elia Dahan

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.