La loi réprimant la négation des génocides, et donc celle du génocide arménien, a été censurée par le Conseil Constitutionnel. Satisfaction en Turquie, alors que Nicolas Sarkozy demande au Gouvernement de rédiger un nouveau texte.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.