Pendant la campagne présidentielle, François Hollande avait promis comme Nicolas Sarkozy de faire voter une nouvelle loi pour pénaliser la négation du génocide arménien, or Laurent Fabius a dit le contraire hier.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.