Saisi par un ancien élu de Villefranche sur Saône et une association de défense des droits des femmes, le Conseil Constitutionnel examine en Question Prioritaire de Constitutionnalité, l'éventuelle imprécision de la définition du harcèlement sexuel.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.