Depuis mars dernier les préfets peuvent immobiliser les voitures après une infraction grave pour empêcher un conducteur de reprendre le volant. En fourrière généralement. Mais comme en Lozère il n'y a pas de fourrière, il a fallu innover, d’où l'idée de cette immobilisation à la maison.Sandrine Morin (France Bleu Gard Lozère)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.