Selon la police, Abdelkhader Merah serait "fier" des actes de son frère. Leur mère, placée en garde-à-vue puis relâchée, est minée par le remord et un sentiment de culpabilité, selon son avocat Maître Jean-Yves Gougnaud. Propos recuillis par Sandy Dauphin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.