Nommé officiellement il y a trois jours pour remplacer Kofi Annan, le nouveau médiateur international pour la Syrie, Lakdhar Brahimi était à Paris aujourd'hui. Sa mission débute mal : il a déjà contrarié le régime syrien et l'opposition. Perrine Mouterde.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.