[scald=218585:sdl_editor_representation]CARACAS (Reuters) - La rumeur insistante donnant le président vénézuélien Hugo Chavez décédé de son cancer a été démentie vendredi par ses proches.

"Il est là, continuant son combat, sa bataille, et nous sommes sûrs de la victoire !", a déclaré son frère aîné Adan Chavez, gouverneur de l'Etat de Barinas, sous les acclamations des partisans du chef de l'Etat.

Les rumeurs sur Hugo Chavez, qui est âgé de 58 ans, ont été nourries en partie par les affirmations de l'ancien ambassadeur du Panama auprès de l'Organisation des Etats américains, Guillermo Cochez, selon lesquelles le chef de l'Etat vénézuélien serait décédé il y a plusieurs jours après avoir été dans un état végétatif depuis la fin décembre.

"La propagation de rumeurs absurdes et bizarres par la droite ne fait que la discréditer et la couper un peu plus du peuple", a déclaré sur Twitter le beau-fils d'Hugo Chavez, Jorge Arreaza, qui est aussi le ministre des Sciences du Venezuela.

Mis à part une série de photos le montrant sur un lit d'hôpital, Hugo Chavez n'a plus été vu ni entendu en public depuis son opération le 11 décembre à Cuba, sa quatrième opération pour un cancer diagnostiqué en juin 2011 dans la région pelvienne.

Le président a fait un retour surprise à Caracas, la semaine dernière avant l'aube, pour être soigné dans un hôpital militaire mais sans les réjouissances qui avaient accompagné ses précédents retours d'opération.

Le vice-président Nicolas Maduro, qui est le successeur souhaité par Chavez et qui dirige pour l'instant le pays dans les faits, a dit plusieurs fois cette semaine que le président luttait pour sa vie et a demandé aux Vénézuéliens d'être patients.

L'opposition accuse le gouvernement de mentir sur l'état de santé du président.

Alors que la tension est réelle, une dizaine d'étudiants favorables à l'opposition se sont enchaînés les uns aux autres dans une rue de Caracas. Ils demandent à voir le président et estiment que Nicolas Maduro n'a pas le droit de diriger le pays puisqu'il n'a pas été élu.

Si Hugo Chavez venait à mourir ou à démissionner, une élection devrait être organisée dans les 30 jours.

Parmi les rumeurs qui circulaient vendredi, le journal espagnol ABC a affirmé que Chavez avait été transféré dans une résidence présidentielle sur l'île de La Orchila avec ses proches pour vivre ses "derniers instants".

Hugo Chavez n'a jamais dit de quel cancer il souffrait.

Malgré la rumeur, une majorité de Vénézuéliens estime que le président pourra guérir, selon deux récents sondages d'opinion.

Danielle Rouquié pour le service français, édité par Hélène Duvigneau

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.