Lunettes trop chères
Lunettes trop chères © Radio France

Dans son rapport annuel, la Cour des comptes pointe un certain nombre d'anomalies (pour elle) de notre système de santé. En accusation notamment, le taux "désuet" de remboursement de l'optique, dont les prix seraient par ailleurs anormalement élevés.

Les Français payent leurs lunettes trop cher, estime la Cour et "le marché de l'optique est opaque et non concurrentiel"Le taux remboursement par la sécurité sociale devenu "desuet" entre 2 et 8 pour cent.. de leur prix.. et les marges pratiqués par les opticiens : 300 euros en moyenne et jusqu'a 600 euros selon les calculs du quotidien Le Monde.

Analyse de Frédéric Pierru, chercheur au CNRS spécialiste des dépenses de santé

Véronique Julia a interrogé Didier Migaud, le président de la Cour

__ ### La gestion des dettes de l'assurance maladie, Une "situation particulièrement anormale et dangereuse La Cour des comptes s'alarme de la gestion des dettes de l'assurance maladie et de la branche famille par l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss). Cette dernière les finance par des émissions de dettes à trois mois, une "situation particulièrement anormale et dangereuse en cas de remontée des taux d'intérêt". La dette accumulée à l'Acoss atteindra 26 milliards d'eurosfin 2013 et doit, selon la Cour, être très rapidement reprise par la Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades) avec des ressources pour la financer. Si cette solution n'est pas rapidement réglée, "ce serait la cohésion sociale de notre pays et la légitimité même de la sécurité sociale qui seraient alors gravement mises en cause", estime la Cour. Après l'annonce par le gouvernement que le déficit public (Etats, collectivités et comptes sociaux) ne devrait se réduire cette année qu'à 4,1% du PIB contre 3,7% prévu, la Cour souligne que, pour la sécurité sociale, "le déficit se stabilisera, au mieux, au niveau très élevé de 2012". La Commission des comptes de la sécurité sociale estimait en juin que le déficit du régime général atteindrait 14,3 milliards d'euros cette année et 17,3 milliards avec le Fonds de solidarité vieillesse. La branche maladie devrait à elle seule voir son déficit se creuser à 7,9 milliards en 2013, contre 5,9 milliards l'an dernier. La Cour des comptes rappelle : > Aucun de nos grands voisins européens n'accepte que son système de protection sociale soit durablement dans le déficit. Pour maîtriser les dépenses de santé dans les prochaines années, elle plaide pour un Ondam (Objectif national de dépenses d'assurance maladie) inférieur de 0,2 point aux objectifs actuels, soit 2,4% en 2014 au lieu de 2,6% et 2,3% en 2015 et 2016 au lieu de 2,5%. Elle souligne que "les marges d'efficience et d'économies apparaissent considérables dans le système de soins sans dégrader sa qualité". Sur l'analyse médicale, un domaine dans lequel elle estime possible de réaliser rapidement 500 millions d'euros d'économies, elle plaide pour la dénonciation de la convention liant l'assurance maladie aux laboratoires. Cette dénonciation doit se faire avant le mois de janvier, faut de quoi la convention sera automatiquement reconduite pour cinq ans.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.