PARIS (Reuters) - La direction de la SNCF a déclaré samedi avoir "plus que bon espoir" d'éviter des mouvements de grève dans les semaines à venir, malgré le préavis national lancé par la FGAAC-CFDT pour tous les week-ends du mois de décembre.

Ce préavis, qui ne concerne que les agents de conduite, couvre les périodes de Noël et Nouvel an, qui tombent cette année les samedis et dimanches.

Il court à chaque fois du vendredi midi au lundi 08h00.

"Selon la SNCF, 98% des revendications qui ont été déposées sont pour nous déjà réglées, donc on a plus que bon espoir, et on souhaite fortement qu'avant le 11 décembre ce préavis soit levé", a déclaré une porte-parole de la direction de la SNCF.

"C'est l'objet de la conciliation qui va avoir lieu en début de semaine prochaine", a-t-elle précisé.

La FGAAC-CFDT, qui dit représenter près de 30% des conducteurs de trains, évoque un "sentiment de malaise" ressenti selon elle par les agents de conduite.

"Depuis de nombreuses années, les conducteurs de train de la SNCF se sont vu imposer un accroissement de leur productivité de plus de 17 % sans qu'aucune forme de reconnaissance ne leur soit faite", écrit-elle dans un communiqué publié vendredi.

Selon le syndicat, qui dit "rester ouvert à la négociation", les conducteurs ont été oubliés dans les derniers accords d'entreprise.

Elizabeth Pineau

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.