société générale envisagede supprimer 600 á 700 emplois
société générale envisagede supprimer 600 á 700 emplois © reuters

Après un trimestre catastrophique, la banque française a décidé de se séparer de plus d'un millier de ses employés pour retrouver sa rentabilité. Parmi ces salariés bientôt remerciés, 620 sont employés dans des agences de l'hexagone.

C'est sur une chaîne de télévisiuon américaine, CNBC, que la nouvelle est tombée ce matin. Le directeur général délégué de la Société Générale Séverin Cabannes a annoncé devant les caméras l'application prochaine d'un vaste plan d'économie avec à la clé plus d'un millier de licenciements dans le monde.

Un peu plus tard sur la chaîne BFM business, un autre directeur général délégué, Jean-François Sammarcelli, a précisé de quoi il en retournerait pour les employés français de la banque :

Nous sommes en train de discuter avec les syndicats en France en vue de réduire les effectifs de 600 à 700 postes.

620 exactement : c'est le nombre d'emplois qui devraient disparaître dans l'hexagone, via la fermeture de plusieurs agences. Une fermeture que la banque a qualifié de "progressive", puisqu'elle s'échelonnera sur trois ans.

Ecoutez la réaction d'Alain Treviglio, délégué syndical national SFDT à la Société général :

53 sec

S SocGen CFDT

Avec ce nouveau plan, la banque prévoit de dégager 900 millions d'euros d'ici 2015, de quoi "retrouver sa rentabilité".

C'était déjà l'objectif du précédent plan appliqué l'an dernier, qui visait les 550 millions d'euros d'économie.

Les investisseurs ont salué la nouvelle annoncée par la Société générale, qui emploie 154.000 personnes dans le monde dont 60.000 en France.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.