Voilà donc Marine Le Pen installée dans un sondage en tête des candidats à la présidentielle dans les intentions de vote. A l'UMP on dénigre une enquête qui ne tient pas compte de Dominique Strauss-Khan. Taratata, répond l'institut Louis Harris mis en cause, qui finalement, décide de produire la même enquête avec DSK et François Hollande. On ne sait pas encore si elle sera publiée. Parions que si c'est la cas, les résultats pourraient être similaires. Dans l'entourage du Président de la république certains souhaitent maintenant ouvertement que Marine Le Pen grimpe dans les sondages. C'est ce qu'on appelle la stratégie du 21 avril. Perdu pour perdu, elle permettrait à Nicolas Sarkozy de se retrouver aux cotés de la présidente du Front National pour le deuxième tour avec la certitude d'être réélu. Les discours aux accents nationalistes tenus depuis plusieurs semaines et le chemin de croix chrétien que Nicolas Sarkozy a démarré en Auvergne ne sont pas étrangers à une telle stratégie. Pour l'instant elle fonctionne. Marine Le Pen est désormais dans le trio de tête.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.