Les quelque 50 pays représentés à la conférence sur la Syrie à Paris ont dénoncé (visant essentiellement la Russie) la poursuite des ventes d'armes au régime de Damas. Et prôné l'application des sanctions économiques.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.