L'Union nationale de la propriété immobilière pointe du doigt la flambée des taxes foncières au cours des cinq dernières années : une hausse de 21% en moyenne, parfois beaucoup plus dans certaines villes. Ce pourrait n'être qu'un début. Régis Lachaud.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.