Depuis près de dix ans Hu Jintao est président de la Chine. Son mandat a été renouvelé une fois. Il a travaillé avec son premier ministre Wen Jiabao qu'il a rencontré dans la province de Gansu pendant la révolution culturelle. Ils ont tous les deux contribué à l'ouverture économique de la Chine, Hu Jintao tenant le pays d'une main de fer et Wen Jiabao jouant la carte de l'homme populaire proche du peuple. Tous deux sont issus de la "quatrième génération" de dirigeants depuis Mao Zedong. Ils laissent sans surprise la main à leur vice-président et vice-premier ministre Xi Jinping et Li Keqiang, représentants de la "cinquième génération". Xi Jinping et Li Keqiang défendent l'économie de marché. Le premier est peu charismatique mais possède un réseau de relations important en Chine. Le second est porté vers l'extérieur. Il s'est notamment occupé de plusieurs missions diplomatiques dans les deux Corées et en Europe.

Ils laissent la main

  • Hu Jintao
Hu Jintao
Hu Jintao © EPA/MAXPPP / HOW HWEE YOUNG

Hu Jintao est né le 21 décembre 1942 dans une famille très modeste de Jixi. Président de la République Populaire de Chine depuis 2003, il a été réélu le 15 mars 2008 pour un mandat de 5 ans. Il est Secrétaire du Parti communiste depuis 2002.

Hu Jintao étudie à l’université Qinghua de Pékin à partir de 1959 au sein du département de génie hydraulique. Après son adhésion au Parti Communiste en 1964, il devient instructeur politique dans son université jusqu’en 1968. Avec l’éclatement de la Révolution Culturelle, Hu Jintao, devenu ingénieur, est envoyé à la campagne, dans la province de Gansu. Il y rencontrera son actuel premier ministre, Wen Jiabao. Pour tous les cadres du parti, l’objectif est la rééducation par les « paysans pauvres et moyens pauvres ».

Au début des années 80, Hu Jintao rentre en stage à l’Ecole Centrale du parti, très apprécié, il devient en 1982 membre suppléant du Comité central et prend la direction de la Ligue des jeunesses communistes. Soutenu par Deng Xiaoping, il poursuit son ascension au sein du parti ; il est ainsi nommé Secrétaire du parti communiste dans la région très pauvre du Guizhou en 1985 et dans celle du Tibet autonome en 1988. Dès mars 1989, il y instaure la loi martiale dans le but de réprimer les manifestations de jeunes bonzes en demande de liberté religieuse à Lhassa. Dès lors, Deng Xiaoping, avant son décès en 1992, le désigne avec Wen Jiabao comme « noyau de la quatrième génération de dirigeants », soit la seconde paire devant diriger la Chine.

Hu Jintao est nommé membre du Comité permanent du Bureau politique du parti et du Secrétariat du Comité central. Il prendra ensuite successivement la présidence de l’École centrale du Parti en 1993 (Xi Jinping lui succèdera en 2010), la vice-présidence de la République (en 1998) puis la vice-présidence de la Commission militaire centrale. Il sera élu Président de la République populaire de Chine le 15 mars 2003. En 2004, il accède à la présidence de la Commission militaire centrale du parti, détenant ainsi tous les pouvoirs. Il développe dès lors son concept de « développement scientifique » dont l’idéologie est dominée par des concepts égalitaires associant le développement durable, le revenu minimum, une société individualiste, un accroissement de la démocratie et la création d’une « société harmonieuse ».

  • Wen Jiabao
 Wen Jiabao
Wen Jiabao © EPA/MAXPPP / HOW HWEE YOUNG

Wen Jiabao est premier Ministre et membre du Comité permanent du Bureau politique du parti communiste. Né en septembre 1942 dans une famille intellectuelle (son père était professeur de géographie) de Tianjin, non loin de Pékin, Wen Jiabao est diplômé de l’Institut de géologie de Pékin juste avant la révolution culturelle. A l’instar de tous les étudiants de sa génération, il sera envoyé à la campagne, il passera ainsi 14 années dans la province du Gansu. Tout comme Hu Jintao (Président de la République populaire de Chine) Wen Jiabao y sera repéré et promu et rentre à Pékin en 1982 où il intègre le bureau de recherche du ministère des ressources naturelles. Il devient également membre de la direction du parti communiste.

En 1985, il devient directeur de la direction générale du Comité central du parti. Il y restera 8 ans, conservant son poste malgré les luttes fréquentes au sein de la direction du parti entre réformateurs et conservateurs durant cette période. Néanmoins, ses liens avec les dirigeants réformateurs de l’époque retardent un peu son ascension après les évènements de Tian’anmen (1989). En 1992, Il est cependant nommé membre suppléant du Bureau politique lors du XIVe Congrès : son esprit ouvert, ses qualités de négociateur et son sens des compromis sont au goût du jour. Wen Jiabao est investi vice-premier ministre chargé des finances, de l’agriculture, de l’environnement et des catastrophes naturelles en 1997. En 1998, il joue un rôle très important lors des inondations, renforçant ainsi sa popularité.

En mars 2003, il devient premier ministre. Wen Jiabao se veut proche du peuple il parcourt le pays et est considéré comme l’un des meilleurs connaisseurs de la Chine profonde. Très populaire auprès des chinois qui le surnomment « Wen yeye » (grand-père Wen), il est le visage humain du gouvernement de Hu Jintao. Encourageant l’ouverture économique de la Chine et sa réforme structurelle, Wen Jiabao est porteur, aux yeux de nombreux commentateurs occidentaux, d’espoir de réformes politiques en Chine. Un essai critique de l’écrivain dissident Yu Jie publié en 2010 (Wen Jiabao, le roi de la comédie ) soutient néanmoins que cette image est construite, il affirme notamment que sa fonction consiste à « contrebalancer le côté plus sévère du président Hu Jintao »

Ils prennent la main

  • Xi Jinping
 Xi Jinping
Xi Jinping © EPA/MAXPPP / ADRIAN BRADSHAW / POOL

Xi Jinping, vice-président de la République populaire de Chine, dauphin désigné pour prendre la tête du PCC (Parti communiste chinois) lors du 18e Congrès qui se tiendra en novembre 2013, est né le 1er juin 1953 à Pékin dans la province du Shaanxi. Xi Jinping fait partie de « la cinquième génération » de dirigeants qui vont prendre le pouvoir, il est le fils d’un des héros de la révolution (son père Xi Zhongxun est persécuté par Mao dès 1962). Xi Jinping est diplômé de l’université Tsinghua à Pékin en ingénierie chimique et est marié en seconde noce à une star chinoise de la chanson, Peng Liyuan. Il est considéré comme le chef de file de la faction « Fils de princes » ou « Princes rouges ».

Homme politique peu charismatique, il fut gouverneur en 2000 des provinces côtières du Fujian et du Guangdong, puis premier secrétaire du parti en 2002, dans la riche province du Zhejian, où il n’hésitera pas à s’attaquer à la corruption. En 2007, il est nommé premier secrétaire du parti à Shanghai.

En 2008, il est nommé vice-président du PCC et est chargé de deux dossiers sensibles: Hong Kong et la supervision de la phase finale des Jeux Olympiques de Pékin, mission qu’il remplit avec succès. Il devient vice-président du CMC (Commission militaire centrale) en octobre 2010, nomination qui confirme son ascension vers le pouvoir.

Depuis le 1er septembre 2012, Xi Jinping a disparu de la scène publique, décommandant ses rencontres officielles avec des dignitaires étrangers. Le pouvoir reste étrangement silencieux.

Xi Jiping possède un vaste réseau d’amis dans toute la Chine, y compris dans les milieux d’affaires et maîtrise parfaitement les mécanismes de l’économie de marché. Il est plus proche de l’ancien président Jiang Zemin que de Hu Jintao.

  • Li Keqiang
Li Keqiang
Li Keqiang © EPA/MAXPPP / KAY NIETFELD

Li Keqiang, premier vice-premier ministre chinois, est né le 1er juillet 1955, dans le comté de Dingyuan, province de l'Anhui. Il est issu d'une famille rurale. Diplômé de l'Université de Pékin, ce protégé de Hu Jintao a débuté sa carrière politique au sein de la Ligue de la jeunesse communiste, dans le corps d'origine d'Hu Jintao.

Il est élu Secrétaire de la Ligue de la jeunesse communiste en 1980 et se fait remarquer par ce dernier. De 1983 à 1998, il sera le Secrétaire général de la Ligue de la jeunesse communiste. Son ascension politique continue en 1988, date à laquelle il est nommé gouverneur de la province du Henan (il est alors le plus jeune gouverneur de Chine). En 2007, il devient Secrétaire du Comité du Parti communiste chinois de la province de Liaoning et est élu membre du 17e Comité permanent du Politburo, le 22 octobre 2007.

C'est le 17 mars 2008 qu'il est nommé Premier vice-premier ministre, chargé notamment de l'économie. Légitimement, il est censé succéder en 2013 à Wen Jiabao. Li Keqiang est l'un des défenseurs du concept « de société harmonieuse » défendu par Hu Jintao. Li Keqiang s'est vu confier de nombreuses missions diplomatiques, notamment en Corée du Sud et Corée du Nord, et dernièrement il s'est rendu en Europe (janvier et mai 2011), rachetant pour la Chine les dettes publiques européennes.

Ces biographies ont été réalisées par le service documentation de Radio France

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.