Les services des renseignements syriens ont mis en place un réseau de 27 centres de torture dans toutes les grandes villes. Les détenus sont battus, brûlés ou agressés sexuellement. C’est ce qu’affirme Human Rights Watch dans un rapport publié hier.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.