Instruction en cours

C’est un entrepreneur du BTP, incontournable dans la région depuis 20 ans, Lino Alberti, qui aurait versé 65 000 euros au maire de Beausoleil. Gérard Beaudoux, l’avocat de Lino Alberti, l’a d’ailleurs reconnu lors de la diffusion au début de l’année d’un reportage du magazine 7 à 8 sur TF1. Le même avocat a également raconté à nos confrères de France Bleu Azur que son client avait été en quelque sorte mandaté par le promoteur monégasque du projet, le groupe Marzocco, pour que tout se passe au mieux dans cette affaire.

Gérard Baudoux, l’avocat de Lino Alberti (David di Giacomo)

39 sec

Monaco - Beausoleil 1 (baudoux)

Lino Alberti avait été arrêté le 24 novembre et remis en liberté le 10 décembre, sous contrôle judiciaire et contre une caution d’un million d’euros.

Voir le reportage de TF1

Le promoteur reste silencieux et Gérard Spinelli nie avoir reçu cette somme. Le maire de Beausoleil, ancien ingénieur en travaux publics, a donné cette explication une première fois aux riverains avant d’être interpellé, puis une fois en prison par la bouche de son avocat maître Szepetowski : il ne pouvait pas s’opposer juridiquement à un projet qui ne concerne pas sa commune.

Depuis, les choses ont quelque peu évolué …

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.