Manifestations de soutien à Damas en faveur de Bachar Al Assad. Mais la répression continue, et 30.000 civils auraient quitté le pays, notamment par la frontière avec la Turquie. Une frontière qui aurait été minée par l'armée syrienne.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.