Christine Lagarde fait l'objet d'une enquête pour complicité de détournement de biens publics et complicité de faux dans le cadre de l'affaire Tapie. C'est la décision prise par la Cour de justice de la République. Son avocat Yves Repiquet n'est pas inquiet.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.