Près de 160 milliards pour la Grèce, seulement 350 millions pour la Somalie, le Kenya et l'Ethiopie, les chiffres donnent le vertige : selon Verena von Dershau, porte-parole de l'ONG One, il y a un manque de "volonté politique".

Mots-clés :

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.