En visite dans le camp jordanien de Zaatari, où des médecins français soignent des réfugiés syriens, le ministre de l'Intérieur défend l'embargo sur les armes respecté par les pays européens.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.