La Cour d'appel de Moscou a confirmé en grande partie la condamnation des trois rockeuses, opposantes à Vladimir Poutine. Deux d'entre elles passeront bien deux ans dans un camp. La troisième a finalement été remise en liberté.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.