le carlton de cannes fête cette année son centenaire
le carlton de cannes fête cette année son centenaire © reuters

par Matthias Galante

CANNES (Reuters) - L'InterContinental Carlton, mythique palace cinq étoiles de la Croisette à Cannes, fête cette année le centenaire de son existence parsemée d'événements historiques et animée par la présence des stars souvent capricieuses du Festival du film.

Depuis la fin de sa construction dans sa forme actuelle en 1913, l'établissement de luxe a vu défiler les plus grands noms de la planète, de Barack Obama à Brad Pitt en passant par Angelina Jolie, Robert de Niro, Antonio Banderas, Michael Jackson, Madonna, Uma Thurman et Quentin Tarantino.

Peu de touristes le savent lorsqu'ils admirent la grande façade blanche de style 1900, mais ses deux grandes coupoles en pointe sont inspirées de la forme des seins de La Belle Otero, fameuse chanteuse et danseuse de la Belle Epoque.

C'est l'architecte niçois Charles Dalmas, également à l'origine du Palais de la Méditerranée à Nice, qui a imaginé l'imposant bâtiment, classé au patrimoine historique.

Créé par l'homme d'affaires Henri Ruhl avec le soutien financier du Grand-Duc Michel de Russie, l'Hôtel Carlton est très vite devenu un des lieux emblématiques de la Côte d'Azur et un témoin privilégié de l'Histoire.

LES EXIGENCES D'OBAMA

La première conférence de la Société des Nations (SDN, ancêtre de l'Onu) s'y est en effet tenue en 1922 en présence notamment du Français Aristide Briand, président du Conseil, du Premier ministre du Royaume-Uni Lloyd Georges et de l'ambassadeur américain à Londres, le colonel Harvey.

Une réunion tellement symbolique que le président Barack Obama lui-même s'en est inspiré lors de sa venue au G20 organisé à Cannes en novembre 2011.

"Il a demandé à séjourner dans la suite 523 et au cinquième étage comme le fit la délégation américaine lors de cette première réunion de la SDN", raconte le directeur général de l'Intercontinental Carlton, François Chopinet.

Mais le palace est surtout connu du grand public pour être l'un des acteurs principaux du Festival du film.

Chaque soir, le dîner officiel d'après-projection y est organisé dans le grand salon, lui aussi classé aux monuments historiques, avec les équipes des films.

Une période souvent faste pour l'établissement qui, durant la quinzaine, sert quelque 600 kilos de poissons, 15 kilos de caviar, 1.000 petits déjeuners et 5.000 bouteilles de champagne selon des chiffres fournis par l'hôtel.

Les stars, surtout nord-américaines, posent régulièrement leurs valises dans ce luxueux établissement et les 300 employés - 500 en haute saison - en voient de toutes les couleurs.

"Juste avant son départ pour le Palais lors du dernier festival du film en 2012, Paris Hilton voulait 10 briquets de couleur rose, un chargeur de BlackBerry, un chargeur d'iPhone, un autre modèle de chargeur pour la voiture, trois paquets de CD vierges, des cartouches de cigarettes de différentes marques, une carte-mémoire pour son appareil photo et deux batteries de BlackBerry introuvables sans commande. On avait seulement 20 minutes pour trouver", dit une employée. "Lorsqu'on les a amenés, le garde du corps nous a dit qu'il y avait de fortes chances pour que tout reste sur le lit."

CAPRICES

Les caprices de célébrités donnent parfois des sueurs froides aux chasseurs censés combler toutes leurs demandes.

"Un célèbre acteur américain, venu pour le lancement d'un film l'an dernier, voulait de l'eau de la marque Fiji et aucune autre", confie cette même salariée. "Il était impossible d'en trouver à Cannes ou dans la région."

Le salut vint finalement d'un dirigeant d'une major américaine qui en possédait des bouteilles dans son jet privé.

D'autres se font plus discrets. Brad Pitt et Angelina Jolie, clients du Carlton, "n'ont pas de demandes particulières, ni de caprices mais sont très exigeants sur leur sécurité qui demeure paradoxalement très discrète."

Il n'y pas que les hôtes du Carlton qui jouent les VIP. Les murs et la décoration du site ont aussi inspiré les cinéastes.

Alfred Hitchcock y a tourné en 1954 des scènes de "La Main au Collet" avec Cary Grant et Grace Kelly. Cette dernière a d'ailleurs rencontré le Prince Rainier de Monaco à ce moment-là dans le palace, où plusieurs autres couples célèbres se sont formés au fil des années, dont Gregory et Véronique Peck ou encore Kirk et Anne Douglas.

DÉCOR DE CINÉMA

Chacune des 39 suites de l'hôtel, qui compte en tout 343 chambres, porte le nom d'une star. La "Grace Kelly", au septième étage, est la plus prisée de toutes avec ses 300 mètres carrés, deux chambres au parquet en bois précieux et son petit salon avec vue sur mer, louée 15.000 euros la nuit.

A quelques pas de là et pour 20.000 euros la nuitée, la suite "Sean Connery", la préférée de Brad Pitt et Angelina Jolie, propose quatre chambres, 380 mètres carrés de surface, un ascenseur privé et la possibilité d'avoir un chef de cuisine.

Du luxe à tous les étages que l'on retrouve même dans la fameuse cave, cachée dans les sous-sols, au bout de couloirs labyrinthiques. De 500 à 600 références, parfois de très grands crus, y font le bonheur des amateurs confirmés ou insoupçonnés comme Antonio Banderas qui avait bluffé, il y a quelques années, par ses connaissances du vin, le chef sommelier Daniel Canton.

L'hôtel réalise environ 52 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel. Il appartient à l'investisseur privé qatari Ghanim Bin Saad Al Saad, qui l'a racheté en 2012.

La rumeur d'un énorme projet de réhabilitation du Carlton avec la réalisation d'une piscine et d'un centre de congrès qui inquiétait ces derniers mois les syndicats de personnel, n'est pas à l'ordre du jour confirme François Chopinet.

"Le propriétaire réfléchit et se donne du temps. Nous sommes dans l'attente de sa réflexion. Quoi qu'il en soit nous resterons ouverts en 2013", a-t-il dit.

Plusieurs événements sont prévus cette année pour célébrer le centenaire, en particulier durant le prochain Festival du film à Cannes. Un repas réunissant cent centenaires sera programmé dans les prochains mois.

Edité par Yves Clarisse

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.