[scald=222713:sdl_editor_representation]GENEVE (Reuters) - L'analyse des traces laissées par la particule élémentaire découverte au cours de l'été 2012 par le Cern "indique fortement" qu'il s'agit bien du boson de Higgs, annonce jeudi cet institut, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire.

Le Cern mène depuis trois ans des expériences sur le sujet grâce à son principal accélérateur de particules, le Grand Collisionneur de hadrons (LHC).

Le boson de Higgs, qui n'a jamais été empiriquement observé, conférerait leur masse aux particules.

Robert Evans, Julien Dury et Bertrand Boucey pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.