L'armée française va devoir se passer de son seul porte-avions à propulsion nucléaire en Libye. Il doit rejoindre Toulon, son port d'attache, d'ici le 15 août.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.