Alfonso Cano dirigeait la guerilla d'extrême gauche depuis la mort des autres chefs historiques du mouvement. Le président colombien, Juan Manuel Santos appelle la guerilla à se démobiliser. Zoé Berri

Mots-clés:

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.