un cafouillage pour la viande de cheval à la phénylbutazone
un cafouillage pour la viande de cheval à la phénylbutazone © reuters

La viande de cheval à la place de viande bovine, si l'on en croit les résultats des tests ADN ordonnés par l'Union Européenne, c'est assez fréquent et le pays le plus concerné par cette tromperie sur la marchandise n'est autre que la France.

L'Union Européenne a fait procéder à plus de 2000 tests qui révèlent, outre la présence de viande chevaline substituée à de la viande bovine, mais aussi celle de phénylbutazone, un anti-inflammatoire toxique.

La correspondance de Pierre Bénazet à Bruxelles

__
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.