nouvelle hausse du chômage en février
nouvelle hausse du chômage en février © reuters

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté pour le 22e mois consécutif en France en février et n'est plus qu'à quelques milliers d'unités du record établi en janvier 1997, selon les chiffres publiés mardi par le ministère du Travail.

Le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A (ceux qui n'ont pas travaillé) a augmenté de 18.400 le mois dernier en France métropolitaine (+0,6%) pour atteindre 3.187.700, proche du record de 3.195.500.

Sur un an, la hausse est de 10,8%.

En tenant compte des personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d'emploi a progressé de 0,6% le mois dernier, soit 26.500 personnes, pour atteindre 4.706.700, soit une augmentation de 9,8% sur un an.

En incluant l'Outre-mer, il atteint 4.997.600 personnes, proche du chiffre symbolique de 5 millions.

"Faites attention à ces histoires de record", a demandé mardi le ministre du Travail, Michel Sapin, à des journalistes lors d'une rencontre à l'European American Press Club.

"Souvenez-vous qu'entre 1997 et aujourd'hui, il y a trois millions de personnes de plus au boulot. Donc, ce qui compte, ce n'est pas la valeur absolue, c'est le pourcentage de personnes au travail", a-t-il ajouté.

Interrogé à l'Assemblée nationale sur ce thème du chômage, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est montré offensif...

À droite, on ne manque pas de rappeler que le chômage doit etre la priorité du gouvernement. C'est ce que dit notamment Eric Woerth, ancien ministre du Budget.

Une tendance enregistrée "depuis près de 5 ans"

En février comme en janvier, les travailleurs les plus âgés ont été les plus touchés par la hausse du chômage.

Le nombre de demandeurs d'emploi de 50 ans et plus a ainsi augmenté de 0,9% en catégorie A en métropole (+16,6% sur un an) et de 0,9% en A, B, C (+15,2% sur un an). Ceux de moins de 25 ans ont vu leur nombre augmenter de 0,6% en A, et de 0,4% en A, B, C, soit des hausses respectives de 10,0% et 9,9% sur un an.

Commentant la hausse de février, le ministère du Travail explique dans un communiqué que "cette progression s'inscrit dans une tendance observée en réalité depuis près de 5 ans".

La Commission européenne prévoit que le taux de chômage continuera à progresser cette année et l'an prochain pour atteindre respectivement 10,7% et 11,0%. L'OCDE prévoit quant à elle des taux de 11,0% cette année et 11,2% en 2014.

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.