Une première victoire pour les gens du voyage. Le Conseil Constitutionnel a décidé ce matin d'abroger deux dispositions de la loi de 1969 qui régit leur statut. Le Conseil saisi d'une QPC, une question prioritaire de constitutionnalité a notamment décidé de supprimer le fameux carnet de circulation qui leur était imposé. Les gens du voyage y voyaient une discrimination.Le Conseil les a suivis sur ce point mais pas sur tout. Les réactions sont mitigéesYann Gallic.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.