Le Défenseur des Droits, Dominique Baudis, vient d'écrire un courrier à Jean-Marc Ayrault (mais aussi à Jean-Pierre Bel et Claude Bartolone, respectivement présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale). Il y réclame une clarification, par le législateur, de la situation sur la laïcité. Un courrier qui fait suite à la décision de la Cour de cassation dans l'affaire Baby Loup, cette crèche où une salariée avait été licenciée pour avoir porté le voile. Dominique Baudis rappelle qu'en tant que Défenseur des Droits, il est régulièrement saisi de litiges où il faut trancher entre lutte contre les discriminations et application du principe de laïcité. Pour lui, l'affaire Baby Loup est une illustration des difficultés à traiter de telles affaires. Il demande donc des précisions, pour éviter de multiplier les contentieux dans le domaine. Dominique Baudis préconise aussi une large consultation, à l'image des travaux fructueux menés en 2003 par la "Commission de réflexion sur l'application du principe de laicité dans la République", présidée à l'époque par Bernard Stasi.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.