Après une journée d'agitation sur les marchés financiers, Berlusconi retoque une nouvelle fois son deuxième plan de rigueur adopté le 12 août. Il doit permettre d'économiser plus de 45 milliards d'euros supplémentaires sur deux ans.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.