Après avoir dévasté 600 hectares, les flammes sont contenues. Mais le vent attise les braises dans les zones déjà brûlées. Le pompiers restent donc vigilants. Mathilde Lemaire est au QG des opérations.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.