Marine Le Pen a lancé un défi aux sondeurs: qu'ils s'engagent à verser un mois de salaire aux restos du coeur pour chaque point d'erreur dans les pronostics la concernant. Louis Alliot, vice-président du parti dénonce aussi les méthodes des sondeurs.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.