Le Japon est avec la Chine l'un des deux pays qui finance plus la dette américaine, mais à Tokyo, les autorités refusent de céder à la panique.

A Tokyo, Frédéric Charles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.