Deux regards sur la littérature japonaise.

L'un avec le principal éditeur français de littérature asiatique, Philippe Picquier.

L'autre avec un écrivain français dont l'oeuvre s'est ancrée au japon, Philippe Forest.

Philippe Forest et Kenzaburo Oe

Philippe Forest
Philippe Forest © Gallimard

Philippe Forest a eu l'occasion de rencontrer Kenzaburo Oe. Il publie chez Cécile Defaux deux entretiens avec le prix Nobel de Littérature. La première fois qu'il a rencontré Oe, celui-ci venait de rompre ses relations avec les intellectuels français en raison des essais nucléaires français dans le Pacifique. La deuxième, plus récemment, après Fukushima.

Relire Kenzaburo Oé aujourd'hui et commencer par les Notes de Hiroshima (Gallimard), texte fondateur.

Philippe Forest

Oe a souvent annoncé son dernier roman. Le dernier ne l'est jamais avec lui, et Fukushima l'incite encore à écrire. Il annonce pour 2013 chez Philippe Picquier "Adieu à mes livres"

Philippe Forest

Philippe Forest au Salon du Livre

Philippe Forest signale la vitalité de la production littéraire japonaise, une tradition ancestrale.

Philippe Forest

Philippe Forest s'intéresse aujourd'hui à une forme particulière de fiction japonaise

Philippe Forest

### Philippe Picquier explique la littérature japonaise

Philippe Picquier
Philippe Picquier © Radio France

Philippe Picquier est le plus important éditeur d'ouvrages japonais en France. Il connaît aussi bien les auteurs que les lecteurs japonais.

Les japonais sont de grands lecteurs, ils consomment des livres au sens premier du terme et ont un rapport assez direct avec les écrivains. Au Japon on magnifie moins qu'en France la chose littéraire. Ceci donne une grande

vitalité de la production japonaise. Que ce soit pour les mangas ou pour la fiction, les lecteurs découvrent les nouveaux auteurs dans de très nombreuses revues littéraires, où sont publiés des nouvelles et textes courts.

Philippe Picquier

L'inventivité des Japonais fait que leur littérature suit naturellement le mouvement des nouvelles technologie. On lit sur tous les supports, car il y a des auteurs pour tous les types de supports.

Philippe Picquier

Le réalisme chamanique de la littérature japonaise

Furukawa
Furukawa © Radio France

Le Japon avait été l'invité d'un précédent Salon du livre il y a quinze ans. Depuis la littérature japonaise a changé et notre regard sur le Japon et ses romanciers a également changé.

Les auteurs réinvente le langage et les formes du romans.

Philippe Picquier explique l'un des romans les plus importants du moment. Il est signé Furukawa Hideo et s'intitule "Alors Belka, tu n'aboies plus?".

Philippe Picquier

La littérature de Furukawa, comme celle de Murakami, est typique du rapport que les japonais entretiennent avec la réalité; un rapport de libre échange avec l'imagination et la poésie. Philippe Picquier appelle cela le réalisme chamanique.

Philippe Picquier

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.