Il avait instruit l'affaire Festina en 1998. Quatorze ans après ce scandale retentissant, Patrick Keil, 48 ans, comparaissait au tribunal de grande instance de Paris, jugé pour corruption passive après 10 ans de descente aux enfersCorinne Audouin

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.