Microsoft a tout fait pour conserver sa première place sur le marché des navigateurs. En installant par défaut son Internet Explorer sur les ordinateurs équipés de son système d'exploitation Windows, la firme de Bill Gates s'est assurée depuis le début de l'Internet grand public la main mise sur le marché. Pour la première fois, un institut de statistiques, statscounter, affiche la fin du leadership d'Internet Explorer sur le marché des navigateurs. C'est Chrome, le navigateur de Google, qui devient numéro un, en tout cas selon statscounter.

Stats counte mondial
Stats counte mondial © Radio France

Toujours selon le même institut, en France, Internet Explorer est au coude-à-coude depuis plusieurs semaines avec Firefox. Mais c'est le navigateur de Mozilla qui se détache progressivement.

Statistique naviagteurs fr
Statistique naviagteurs fr © Radio France

Internet Explorer est en revanche le navigateur le plus populaire dans les entreprises. Conséquence : en semaine, il dépasse largement ses concurrents, c'est le week-end, quand les internautes ont une utilisation domestique du réseau que Chrome dépasse le navigateur de Microsoft. Ces chiffres sont à relativiser puisqu'un autre institut, Nielsen NetMarketShare, donne 20 points de plus à Internet Explorer et 10 de moins à Chrome.

Netmarketshare
Netmarketshare © Radio France

En tout cas, une tendance s'affirme de plus en plus nettement : Internet explorer perd des parts de marché mais reste le navigateur favori des usagers les moins avertis et des entreprises. Chrome de Google et Firefox de Mozilla se partagent l'essentiel du marché. Le navigateur qui monte, c'est Safari. Selon l'institut Médiamétrie/ e-stat, le navigateur de Macintosh a gagné quatre points sur une année pour atteindre 11,8% du marché en France. La raison : l'expansion des Iphone et Ipad qui fonctionnent pour la plupart avec Safari.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.