Depuis 24 heures, le Mali est sous le contrôle des militaires. Ils ont déposé le président Amadou Toumani Touré. Un coup d'Etat condamné par les autres Etats africains et par la France. Les militaires qui contrôlent Bamako reprochent au Président Touré de ne pas avoir sévèrement réprimé la rébellion des touaregs et les groupes islamistes dans le nord du pays. Le Mali, indépendant depuis 50 ans, doit voter dans quelques semaines. Reste à comprendre les motivations réelles qui ont poussé l'armée à sortir des casernes. Les explications et l'analyse d'Antoine Glazer, journaliste spécialiste de l'Afrique,

joint par Bertrand Gallicher

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.