laurence parisot ne peut pas se représenter à la tête du medef
laurence parisot ne peut pas se représenter à la tête du medef © reuters

Le conseil exécutif du Medef a refusé jeudi de modifier ses statuts pour permettre à Laurence Parisot de briguer un troisième mandat à la tête de l'organisation patronale.

Laurence Parisot ne pourra pas briguer un troisième mandat à la tête du Medef.

Une modification des statuts lui était nécessaire, elle a été rejettée après un scrutin très serré : 22 voix ont approuvé une modification des statuts, 22 l'ont rejetée et un membre du conseil exécutif a voté blanc.

Hors, faute de majorité, l'assemblée générale du Medef ne peut être convoquée pour valider cette réforme des statuts.

Parisot, "garante de la bonne tenue de la campagne"

Laurence Parisot, en poste depuis huit ans, quittera donc la tête de l'organisation au début de l'été à l'issue d'une campagne pour élire son successeur.

Elle s'est posée jeudi en "garante de la bonne tenue de la campagne " pour sa succession, après avoir reconnu que le conseil exécutif avait rejeté la réforme des statuts qu'elle souhaitait voir adopter pour pouvoir se représenter.

Écoutez la réaction de Laurence Parisot au micro de Bruce de Galzain

###

Pas de réforme des statuts

"La modification statutaire est rejetée, il n'y aura pas de convocation d'assemblée générale extraordinaire ", a déclaré Charles Beigbeder, membre du conseil exécutif du Medef, en précisant que le mandat de Laurence Parisot se terminerait le 1er juillet.

Écoutez les précisions de Bruce de Galzain, depuis le siège du Medef à Paris

Plusieurs proches de Laurence Parisot, 53 ans, lui avaient récemment retiré leur soutien et plusieurs fédérations du Medef ont manifesté leur opposition à une prolongation de sa mission à la tête de l'organisation.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.