Depuis l'annonce de la démission de Benoît XVI, les réactions s'enchaînent. "Coup de tonnerre pour les uns", "respect et gratitude" pour les autres. Dirigeants politiques, responsables de l'Eglise catholique, mais aussi simples fidèles, la plupart salue un geste "courageux".

En France...

Selon François Hollande , la décision du pape de démissionner est "éminemment respectable. C'est une décision humaine et une décision liée à une volonté qui doit être respectée".

Ecoutez la réaction du président de la République

Le ministre de l'Intérieur,Manuel Valls rend lui aussi hommage au pape et à sa "décision historique", "nous respectons profondément la démarche d'un homme très estimable".

François Bayrou , président du MoDem, salue le "geste très courageux" de Benoît XVI, qui "va ouvrir une nouvelle époque de la vie de l'Eglise". Avant d'ajouter : "C'est la première fois depuis des siècles qu'une telle décision est prise. On imagine le débat de conscience qu'a dû être celui du chef de l'Eglise catholique et les raisons, qui ne peuvent être que graves, qui l'ont amené à ce choix".

Claude Guéant , ancien ministre de l'Intérieur parle d'une "vraie surprise et, en même temps, c'est une rupture par rapport à la tradition de l'Eglise, parce que les papes même âgés, même souffrants, avaient coutume de tenir la barre jusqu'au bout. C'est un grand signe de modernité de la part de Benoît XVI, car il a démissionné dit-il parce qu'il n'a plus la force d'exercer son ministère".François Fillon , député UMP de Paris, ancien Premier ministre, vots dans ce choix "le souci de servir une fois encore par ce geste l'Eglise avec humilité. Je ne doute pas que Benoît XVI continuera d'être une référence pour tous les catholiques et tous ceux qui étaient sensibles à son message de paix".

Christine Boutin , la présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD), qualifie cette annonce de "choc immense, inouï, pour les catholiques bien sûr mais aussi pour le monde entier". Et d’ajouter : "c'est un choc très important. Pour la catholique que je suis, il y a une dimension spirituelle aussi forte, dont on ne comprend pas obligatoirement toute la portée."

Quant à Marine Le Pen , présidente du Front national, elle "salue le geste d'une très grande dignité et d'une très grande hauteur de vue de sa Sainteté Benoît XVI. Je tiens à honorer son action infatigable en faveur de l'universalité des valeurs de la civilisation chrétienne".

Parmi les représentants religieux ...

Au sein même de l'Eglise, les réactions se multiplient.

Monseigneur André Vingt-Trois, archevêque de Paris, salue "une décision courageuse".

Bernard Podvin , porte-parole de la Conférence des Evêques de France avec Claire Servajean.

Chez les musulmans, Benoît XVI ne bénéficiait pas de la même popularité que son prédecesseur Jean-Paul II. On lui reprochait notamment son discours de Ratisbonne en 2006. Il avait alors établi un lien entre Islam et violence.

Ecoutez la réaction du recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur

A l'étranger ...

Pour exprimer sa surprise, le doyen des cardinaux Monseigneur Angelo Sodano a parlé de "coup de tonnerre dans un ciel serein". Le chef du gouvernement italien démissionnaire, Mario Monti, s'est également dit "très secoué par cette annonce".

Très attendue aussi, la réaction de Berlin puisque le pape est né en Bavière. "Si le pape lui-même, après mûre réflexion, en est venu à la conclusion que ses forces ne sont plus suffisantes pour exercer sa fonction, alors il a mon plus grand respect", a affirmé Angela Merkel. Tout en ajoutant que: "Quand il a été élu pape il y a huit ans, nous étions fiers de notre compatriote en Allemagne, le premier depuis un siècle dans la fonction de pape".

Le Premier ministre britannique David Cameron a adressé, lui, ses "meilleurs voeux" au souverain pontife. Le pape "manquera à des millions de gens".

En Pologne, le secrétaire de l'épiscopat, Monseigneur Polak a fait part de sa grande surprise :

Le pape Benoît XVI avait réfléchi à plusieurs reprises sur la question de savoir si, à cause de son grand âge, il avait encore assez de forces pour assumer correctement sa fonction du successeur de Saint Pierre.

Des fidèles abasourdis

A Lourdes cette annonce n'a pas manqué de faire réagir.

Ecoutez le reportage de Corinne Cutilla

Devant Notre-Dame-de-Paris, Julie Marie-Lecomte a rencontré des fidèles incrédules

Au lendemain de la décision du pape, les fidèles du Vatican attendent beaucoup du changement, Dominique André...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.